Maldoror : Le site

Tout sur Isidore Ducasse et Lautréamont.
Textes, Documents, Actualités, Bibliographie

5/25/2017

Lautréamont à la Bnf

Mardi 30 mai 201718h30-20h00
Avec la participation de Florence Delay , Gabriel SaadMorgane LombardVéronique Duchemin et Emmanuelle Okbi.
Site François-Mitterrand – Grand auditoriumQuai François-Mauriac - Paris 13e

Entrée libre
Lire la suite...

5/11/2017

Plus que deux représentations!


Lautréamont, l’Aurore d’un nouveau siècle

L’  A u g u s t e   T h é â t r e ,  P a r i s
  5 & 1 2
L U N D I  22
M A I
À   2 1 h 0 0

 


Genre Comédie noire
Texte Bastien Telmon
Mise en scène Bernard Guérin
Avec Matthieu BenéteauFanny LucetBastien Telmon

« Lautréamont est mort ! Personne ne saura pourquoi. Ne priez pas pour lui ».
Dans le Paris assiégé de 1870, Isidore Ducasse meurt mystérieusement. Il a 24 ans. Son manuscrit « Les Chants de Maldoror » plonge dans l’oubli.
Nous voici entraînés par le personnage de Maldoror dans un vertige lautréamontesque. Burlesque, déjanté et inquiétant. Puis dans la réalité de la guerre. L’ennemi est aux portes de la cité. C’est le Siège de Paris. Paris, le nombril du monde ! Les Parisiens mangent les animaux du Jardin des Plantes pour survivre. Lautréamont vit ses derniers instants. La dure réalité d’une ville assiégée à l’aurore de la Commune et les songes décalés d’un feu follet…
Après avoir abordé un premier « poète maudit », Arthur Rimbaud, et nous être penchés sur sa vie fulgurante, notre chemin devait nous mener à Lautréamont. Immanquablement. Que de similitudes entre « l’homme aux semelles de vent » et l’étrange Isidore Ducasse. Que de mystères dans la vie de ces deux poètes ! Que de voyages ! L’Afrique et le soleil après une vie de poète pour Rimbaud, « Les Chants de Maldoror » et le Siège de Paris après une jeunesse en Amérique du Sud pour Lautréamont. [en savoir +]

RÉSERVATIONS :
06 17 20 19 71 ou augustetheatre@gmail.com ou Billet Réduc
Tarif plein : 16 € | Tarif réduit : 12 € | Billet Réduc 12,95 €
6, impasse Lamier 75011 Paris  
L'Auguste Théâtre
 

 Suivez-nous sur Facebook
 
Un spectacle créé par la Cie Le Rideau d’argent.
 
Cie LE RIDEAU D'ARGENT

Cie Le Rideau d’argent  Mairie, place de la Mairie 60120 Ansauvillers
SIRET : 795 033 547 00022 – APE : 9001Z
Licences : 2-1078055 & 3-1081573

Lire la suite...

12/20/2016

Written by a Madman - Illustrated by a "Super-Realist"

Exposé chez Julien Lévy à New-York en 1934, Dali a droit à une page entière
-- et Lautréamont avec lui --
dans  le journal Albany Times Union.
L'article est reproduit sur le site privé
(réputé plus riche que celui de la Bibliothèque du Congrès)
Old Fulton History.



Lire la suite...

12/19/2016

Lautréamont, l'Aurore d'un nouveau siècle


La Cie Le Rideau d'argent jouera Lautréamont, l'Aurore d'un nouveau siècle à Paris, à L'Auguste théâtre (6, impasse Lamier Paris 11è) du 22 février au 16 mars, tous les mercredis et jeudis, à 21 heures.

Lautréamont, Rimbaud... La Cie Le Rideau d'argent a créé deux spectacles autour de ces deux poètes "maudits". Lautréamont, l'Aurore d'un nouveau siècle et Rimbaud, la Quête du soleil.

Ces créations ont déjà été présentées sur le territoire national (20 fois pour le Rimbaud, 4 pour le Lautréamont) à Nantes, Laval, Auxerre, Sens, en Picardie...

Pour Lautréamont, c'est dans l'univers des "Chants de Maldoror" que nous nous plongeons. Sur le plateau alternent des scènes oniriques puis réalistes sur fond du Siège de Paris, des prémices de la Commune et de la mystérieuse disparition d'Isidore Ducasse.

Pour Rimbaud, c'est la vie du poète "après la poésie". Une vie pleine de souffle et d’élan racontée par sa mère. Sur scène, la Rimbe et Arthur. Le froid de Charleville et le soleil d'Abyssinie.

Vous trouverez des informations supplémentaires et des images sur notre site internet http://cielerideaudargent.fr/

La Cie Le Rideau d'argent
Bernard Guérin / Bastien Telmon
06 17 20 19 71 / 06 81 93 88 93
spectacle.lesmaudits@hotmail.fr
http://cielerideaudargent.fr/

Lire la suite...

12/11/2016

Évariste Carrance poète galant

Prolifique polygraphe, infatigable éditeur de rimeurs provinciaux, Évariste Carrance (1842-1916) ne doit d'être connu encore aujourd'hui qu'à la chance qu'il a eue qu'Isidore Ducasse eût été prêt à payer pour se faire publier dans Les Parfums de l'Âme, anthologie de pièces couronnées dans un fuligineux concours littéraire. Ce volume de 1869 était le second des 45 que devait compter la série intitulée "Littérature contemporaine". On peut le feuilleter aujourd'hui sur Gallica.
Évariste était lui aussi poète. Nous reproduisons un échantillon manuscrit de son inspiration, grâce à Marc Laceur, du Musée Edgar Tinel à Sinaai, en Belgique. Ce poème était adressé à Mlle Coelkelbergh, qui avait épousé le compositeur Edgar Tinel en 1877.
Verra-t-on une touche ducassienne dans l'évocation du doute?




Lire la suite...

Hanko Miastik

Jean-Pierre Lassalle, ducassien depuis toujours et depuis toujours de toutes les aventures des Cahiers Lautréamont, également poète, publie une plaquette sous le titre Il convient, 448ème livraison d'Encres Vives. Le dernier poème est un éloge ("encomiastique"), hélas funèbre, un thrène:



Lire la suite...


Powered by Blogger